Auteur-réalisateur

Michel Viotte est le réalisateur d’une quarantaine de documentaires destinés à la télévision, principalement Arte et France Télévisions.
Il est par ailleurs auteur de livres et commissaire d’expositions.

Ses films, réalisés dans diverses régions du monde, abordent des genres très différents, et portent principalement sur l’aventure, la découverte, la mémoire et la création artistique (qu’elle soit picturale, littéraire, cinématographique ou musicale).
C’est aussi un spécialiste du traitement des archives, familier des plus grandes sources sur différents continents.
Amateur passionné de Jack London, il a réalisé en 1994 une première biographie documentaire de l’écrivain, Jack London, l’enfant secret du rêve californien, sur un scénario de Michel Le Bris.

Filmographie sélective :
Jack London, une aventure américaine (2016)
Frank Sinatra, ou l’âge d’or de l’Amérique (2015 )
La guerre d’Hollywood (2013)
La route du western (2012)
Maori (2011)
Histoires de Jouets (2010)
La Route du Blues
(2010)
Jean Malaurie : une passion arctique (2010)
Les Juments de la nuit : récit d’une création (2008)
Avignon : cour d’honneur et champs de bataille (2006)
Les Autres Hommes (2006)
Albert Richter : le champion qui a dit non (2005)
Louons maintenant les grands hommes (2004)
Gérard Philipe : un homme, pas un ange
(2003)
Le Dernier Safari (2003)
Caméras Sauvages (2003)
Le Secret des Navajos (2002)
De Superman à Spider-man : l’aventure des Super-héros (2001)
Jean Gabin : Gueule d’amour (2001)
Le temps des Lumière (2000)
Les amants de l’aventure (1999)
Au pays des totems (1999)
Jay Jay Johanson (1999)
René Goscinny : profession humoriste (1998)
Ben Harper & the Innocent Criminals (1997)
Tortuga, l’île des flibustiers (1997)
Les anges noirs de l’utopie (1997)
Jack Kerouac: un rêve américain au temps d’Hiroshima (1996)
Le conteur des merveilles (1996)
D’un monde à l’autre (1995)
Jack London : l’enfant secret du rêve californien (1995)
La mémoire des terres (1994)

Un film, un livre, des expositions et un site consacrés à Jack London